dimanche 21 juin 2015
Quelque 200 000 tonnes de polluants sont rejetées chaque année dans la mer. Surveillance par satellite, par avions, prévention... tout est mis en œuvre pour la sauver.

"Je vis dans l'angoisse qu'un jour une marée noire détruise nos côtes et notre économie", s'inquiète Christian Jeanjean, le maire de Palavas-les-Flots dans l'Hérault. Échaudé par une récente pollution des eaux palavasiennes, l'élu se sent à la merci d'un déballastage sauvage, d'une marée noire, avec pour seule arme un Plan communal de sauvegarde visant les risques sanitaires, la dépollution incombant aux services de l'État. 

Les bateaux qui croisent en Méditerranée représentent 30 % du trafic mondial. Suite aux catastrophes de l'Erika en 1999 et du Prestige en 2002, la France s'est dotée en 2004, pour la Méditerranée, d'une Zone de Protection Écologique (1). Elle permet entre autres à l'État français d'arraisonner un bateau pollueur au-delà des eaux territoriales et, surtout, de poursuivre les responsables sous juridiction française.

Surveillance satellite

Un rapport alarmiste du sénateur audois Roland Courteau faisait état en 2011 d'une quantité de rejets volontaires en mer estimés à 200 000 tonnes. Le rapport préconisait une surveillance accrue du trafic, des systèmes obligatoires d'apurement des eaux de cales des bateaux. 

Quatre ans plus tard, le sénateur note "des avancées, toutefois 2030 sera un point de non-retour où des zones mortes en Méditerranée (2) apparaîtront, si nous ne persistons pas". 

Denis Ody, de WWF France, souligne : "Les bateaux repartent souvent du port sans nettoyer leurs cales par manque de temps et d'équipements. Nous constatons une augmentation des contrôles des navires au nord-ouest de la Méditerranée".

BIO-UV, à la pointe du traitement des eaux de ballast

L’épidémie de choléra qui a tué 10 000 personnes au Pérou en 1991 est certainement partie d’une eau de cale contaminée dans le port de Lima. La moule zébrée d’origine Caspienne qui a asphyxié l’écosystème naturel américain entre 1989 et 2000 a aussi été “transportée” d’un écosystème à l’autre : 1 milliard de dollars d’impact. " Sans des mesures de décontamination, la biodiversité marine est en danger ", déclare Patricia Levrault, responsable marketing chez BIO-UV. Cette société, basée à Lunel, est experte dans le traitement des eaux par ultraviolets. 

Depuis quelques années, elle développe des systèmes de purification des eaux de ballast des navires (BIO-SEA) et équipe tous les bateaux ayant des cuves de 60 à 2 000 m3. " Le principe est un passage de l’eau de mer dans un filtre puis dans un tube à ultraviolets, détruisant les organismes vivants, explique Patricia Levrault. Notre atout est que nous pouvons mettre en service nos systèmes pendant la traversée d’un bateau. Il n’est pas immobilisé, ce qui est un atout pour les armateurs. 

" En 2012, l’Organisation maritime mondiale a ratifié une convention internationale pour le contrôle des eaux de ballast appelée BWM. Elle exige que les bateaux s’équipent d’un traitement de leurs eaux et tiennent un registre de bord pour contrôler les rejets de ballast, sous peine de ne plus pouvoir entrer dans les ports. 

La convention est en attente de ratification de 30 états, représentant 35 % du tonnage mondial. " Nous en sommes à 32,7 % ", précise Patricia Levrault. Le marché est porteur : " Il faudra équiper 70 000 bateaux pour un chiffre d’affaires de 15 md€, mais nous ne sommes pas les seuls sur ce créneau ", souligne la spécialiste. Un système coûte entre 200 000 € et 300 000 €, " les bateaux auront cinq ans pour s’équiper ".
Le commandant Yann Bizien, porte-parole de la préfecture maritime de Toulon en témoigne : "En 2008, 350 signalements de pollution, autour de 180 depuis 2013. 

La pression judiciaire répond à la gravité des pollutions volontaires. Des amendes jusqu'à 1 M€, l'immobilisation du bateau." Et d'ajouter : "Nos moyens de surveillance sont opérationnels avec le balayage satellite et les avions de la Marine et des Douanes. En Préfecture, nous avons un état des zones surveillées". En attendant que les bateaux “propres” se multiplient, l'Abeille Flandres, le Jalon et l'Ailette, des navires de dépollution, se tiennent prêts à appareiller à Toulon. Et les plans Polmar Mer et Terre sont opérationnels, pour secourir la Grande Bleue.

1- ZPE devenue Zone Exclusive Économique (ZEE) en 2012. 2- zones déficitaire en oxygène dissous.
L'eau de ballast sert à équilibrer un bateau en fonction de sa charge. Le déballastage consiste à rejeter à la mer cette eau, riche en organismes vivants provenant d'ailleurs et qui peuvent, de fait, déséquilibrer l'écosystème. Le nettoyage des cuves d'un pétrolier est assimilable à un déballastage. Le dégazage consiste à évacuer les gaz toxiques des cales d'un navire.

Michel CAVAILLÈS, directeur de Port Camargue

Port Camargue est le premier port de plaisance d’Europe. En matière d’écologie, il est aussi précurseur.
Port Camargue est-il propre ? Ses concepteurs ont pensé à l’environnement dès sa création en 1969. Les eaux ne stagnent pas, ce qui évite la concentration des polluants.

Quelles actions menez-vous ?

Pour les déchets solides, nous avons une déchetterie spécialisée et des points propres. Côté liquides, nous avons installé de nombreux sanitaires pour que les plaisanciers ne rejettent pas leurs eaux noires dans le port. Des pompes de vidange sont à leur disposition. Nous leur distribuons aussi des kits anti-pollution à mettre à fond de cales.

Les plaisanciers jouent-ils le jeu ?

Les plaisanciers adhèrent à 100 %. C’est dans leur intérêt... naviguer et vivre dans des eaux de qualité.

Quel est votre ennemi ?

La pollution générée par les eaux de pluie des bassins versants. Mais, là aussi, des actions sont menées.

La zone technique génère-t-elle des pollutions ?

Oui, mais nous possédons un appareil de récupération des produits toxiques.

Les ports de la région sont-ils tous propres ?

Oui, le Languedoc-Roussillon est exemplaire. Les labels et certifications en témoignent.

Des zones mortes en Méditerranée en 2030, est-ce possible ?

Je suis sceptique. Ce qui est préoccupant, ce sont les déchets plastiques qui finissent en mer.


Source © Midi Libre

Algues...

0 commentaires:

...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Rejoignez Nous

____________________
ou encore
____________________
ou encore

...

annonces

Rejoignez notre page Google +

Devenez Membre

Annonces

Les livres du Mois

Activité solaire/champ magnetique

Solar X-rays:

Geomagnetic Field:
>
Status
Status
 

Ce blog soutien Raoni

Ce blog soutien Raoni
cliquez sur l'image

Libellés/Tags

Alerte (4874) pollution (1054) inondation (538) Oceans (507) Hecatombes animales (473) Rechauffement (438) seisme (373) Insolite (345) rivieres (345) legislation (334) biodiversité (329) air (266) maree noire (260) eau (249) climat (237) Santé (232) deforestation (209) Extinction (200) volcan (193) intemperie (190) incendie (187) Mysteres (184) nucleaire (174) Eruption (168) Bilan (161) agriculture (159) justice (159) Mobilisation (157) La honte (155) Tempete (153) ce qu'on vous dit pas (147) Pesticide (146) gaz de schiste (146) bonnes nouvelles (145) conservation (128) secheresse (122) Tornade (108) accident (107) manifestation (102) Coup de chapeau (100) OGM (100) glissement de terrain (99) invasion (94) Typhon (90) evacuation (90) CO2 (89) coup de gueule (87) meteo (75) virus (72) Alergie (71) surpeche (65) catastrophe (62) sante (59) cyclone (54) economie (54) lac etang (53) famine (51) chimique (50) contamination (50) Coup de coeur (49) Evenement (49) record (48) cause animale (46) vague de froid (46) canicule (45) corruption (42) construction (40) Ouragan (38) appel (36) appel a l'aide (35) surconsommation (35) Urgence (34) lac étang (34) neige (34) sols (33) Intoxication (32) braconnage (31) epidemie (31) abeilles (30) alimentation (30) soleil (29) grippe aviaire (28) penurie (28) Orage (26) consommation (24) protection (24) pollution hertzienne (23) No comment (22) Scandale (22) pénurie (22) algues vertes (21) incroyable (21) vague de chaleur (21) acidification (20) Nitrate (19) PCB (19) science (19) biocarburant (18) Tsunami (17) decouverte (17) eutrophisation (16) algues rouges (15) censure (15) chikungunya (15) pollution sonore (15) Agenda (14) dechets nucleaires (14) energie renouvelable (14) sables bitumineux (14) ebola (13) elevage (13) gaspillage (12) ozone (12) clin d'oeil (11) mousson (11) petitions (11) politique (10) avalanche (9) Etat d urgence (8) grêle (8) incident (8) restriction (8) sauvegarde (8) Trombe (7) radiation (7) Décontamination (6) Methane (6) industrie (6) Chasse (5) crime (5) herbicides (5) hommage (5) mal-bouffe (5) plateforme (5) pollution plastique (5) techniques nouvelles (5) alimenation (4) dechets (4) disparus (4) geoingenierie (4) magnetisme terrestre (4) proces (4) animal (3) cop21 (3) espoir (3) glaciers (3) perturbateur endocrinien (3) silence (3) verglas (3) Eureka (2) Géopolitique environnementale (2) Nouvelles technologies (2) ah bon... (2) amiante (2) conflis (2) crue (2) cyanobacteries (2) dengue (2) eclipse (2) espace (2) gag (2) journée mondiale (2) malbouffe (2) projet de loi (2) pétrole (2) recolte (2) sinkhole (2) violence (2) zad (2) Elevage intensif (1) Finance (1) ONG (1) Recherche (1) Toxique (1) Tristesse (1) commerce (1) consultation public (1) contribution (1) effet d annonce (1) extrane(l)us (1) fuite (1) infraction (1) initiative (1) inovation (1) maree (1) massacre (1) naufrage (1) peche (1) police (1) pollution interieur (1) pollution lumineuse (1) prétexte (1) requin (1) saisi (1) sanitaire (1) securite (1) semences (1) semences paysannes (1) trafic (1) victoire (1) zika (1)

...

logo lamoooche annuaire rss
Fourni par Blogger.