lundi 7 septembre 2015
Durant de longs mois, sous la houlette du Groupement d'intérêt public Bretagne environnement, une cinquantaine d'experts se sont penchés sur le devenir de la faune bretonne. Il en ressort que 20 % des espèces, notamment des oiseaux, sont menacées de disparition à court terme dans notre région.

Si rien n'est fait, d'ici dix ans, 20 % des espèces de la faune bretonne auront disparu. 

Tel est le constat alarmant établi par le Groupement d'intérêt public (GIP) Bretagne environnement qui publie une liste rouge qui hiérarchise les espèces et les habitats par rapport au risque de disparition à court terme. 

« La Bretagne, de par sa position péninsulaire et la diversité de ses paysages, compte un nombre très important d'espèces, explique François Siorat, chef de projet de l'observatoire du patrimoine naturel et de la biodiversité du GIP. Les oiseaux marins, par exemple, jouissent d'un trait de côte extrêmement long et varié qui attire beaucoup de migrateurs ».

Ces conditions de vie et d'accueil n'empêchent pas certaines espèces de disparaître. La plupart du temps pour des causes liées directement aux activités humaines. « Tous les dix ans, notre région accueille plus de 200.000 habitants de plus. Cela représente des maisons, des infrastructures, des routes à construire ». Et, au final, un impact négatif indéniable sur l'environnement.

L'avenir de certaines espèces est très compromis dans notre région. C'est le cas, par exemple, de la vipère péliade. Son habitat est aujourd'hui si dispersé, si éclaté par les implantations humaines (routes, lotissements...) que les populations ont du mal à entrer en contact et à se reproduire. L'anguille, elle, se retrouve confrontée à une multitude d'obstacles quand elle remonte les cours d'eau. « En parallèle, on assiste à une raréfaction des rapaces, poursuit François Siorat. Les busards, notamment, qui nichent dans les grandes landes. Il suffit que leur habitat se modifie, que la zone devienne boisée pour qu'ils disparaissent ». Certaines espèces d'oiseaux ont aussi régressé fortement car leur alimentation leur fait défaut. Les moucherons, qui sont la base de leur nourriture, se font de plus en plus rares. La faute à l'emploi de pesticides, selon certains spécialistes. L'homme n'est pas seul responsable des situations les plus critiques. La musaraigne des jardins, par exemple, doit faire face à sa cousine, la musaraigne musette, avec laquelle elle entre en compétition.

Des moins et des plus

Tout n'est pas si sombre dans cet état des lieux faunistique. Car on assiste aussi à une reprise des pingouins torda et des guillemots de Troïl, dont les populations ont considérablement augmenté avant de se stabiliser. Même chose pour les phoques gris qui ont fait des Sept îles, réserve naturelle en face de Perros-Guirec (22), leur petit paradis. On y compte près de 300 individus. Ces animaux ont de bonnes facultés d'adaptation. C'est un sacré atout. Les veaux marins aussi ont repris du poil de la bête. Tout comme le héron garde-boeufs (originaire de Camargue) ou encore l'aigrette garzette.

« Jamais auparavant un tel travail de recensement n'avait été mené », explique Ronan Lucas, le directeur du Groupement d'intérêt public (GIP) Bretagne environnement, un organisme cofinancé par l'État et le conseil régional. Les résultats de ce travail prospectif sont incontestables. « Le Conseil scientifique régional du patrimoine naturel, en validant ce document, a apporté sa caution à cette liste rouge. C'est très important pour nous ».

Trois ans de travail

Il a fallu trois ans pour mener à bien ce travail de bénédictin auquel ont collaboré une cinquantaine d'experts. Des scientifiques et des naturalistes, bien sûr, mais aussi des responsables d'associations de protection de la nature, des chasseurs et des pêcheurs. « Bref, nous avons fédéré tous ceux qui avaient une bonne connaissance des espèces visées », souligne François Siorat, chef de projet de l'Observatoire de la biodiversité et du patrimoine naturel en Bretagne. 

Au total, 427 espèces - vertébrés et crustacés décapodes d'eau douce - ont été passées au crible selon la méthode de l'Union internationale pour la conservation de la nature. « Nous avons bénéficié des études qui avaient été préalablement menées. Une base qui a été abondée par de nouveaux comptages pour évaluer les effectifs : oiseaux nicheurs et migrateurs, chauve-souris, petits rongeurs. Mais aussi cervidés, poissons d'eau douce, mammifères marins, reptiles, batraciens, crustacés d'eau douce ».

Une base actualisée

En toute logique, cette base de données devrait être abondée et actualisée tous les cinq, voire dix ans. Pour 31 % des espèces vertébrées, les spécialistes n'ont disposé d'aucune information. « Cela nous ouvre des pistes d'études pour les mois à venir. Nous allons aussi nous pencher sur les invertébrés (araignées, papillons, libellules...) que nous avons écartés dans un premier temps. Nous établirons aussi leur propre liste rouge ».

« Une responsabilité régionale évidente »

Patrick Le Mao, de l'Ifremer (Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer), est président du Conseil scientifique régional du patrimoine naturel composé de 25 scientifiques. Selon lui, cette première liste rouge va permettre de poursuivre l'étude d'autres espèces.

Quel bilan tirez-vous de cette liste rouge ?

Tout d'abord, pas de catastrophisme. Car des choses peuvent être mises en oeuvre pour améliorer la situation. Globalement, il n'y a pas eu de surprise. À la lecture des travaux qui avaient été précédemment conduits, on se doutait du résultat. Pourtant, des spécialistes, qui suivaient certaines espèces fétiches, censées être gravement menacées, ont dû se rendre à l'évidence : elles ne l'étaient pas. On s'est aussi rendu compte que certaines espèces protégées étaient loin d'être menacées.

À quoi servira cette liste ?

Ce travail remarquable va permettre de mieux cibler les priorités dans le cadre des politiques publiques. En termes d'aménagement, par exemple, il faudra tenir compte de nouveaux éléments. Cette étude met aussi en évidence la responsabilité biologique de la Bretagne, au niveau national et européen, dans la conservation de certaines espèces. Je pense en particulier aux alcidés, ces petits pingouins qui, en France, ne nichent que sur nos côtes. Ou encore à la vipère péliade, menacée par le changement climatique. La Bretagne est un de ses derniers bastions, le sud de la Loire étant peuplé de vipères aspic. Ce travail a aussi mis en relief les espèces pour lesquelles nos connaissances sont insuffisantes et que nous allons être amenés à découvrir. C'est très motivant.

Bientôt un atlas des mammifères de Bretagne

Le groupe mammalogique breton, qui étudie les mammifères, va sortir dans quelques jours l'Atlas des mammifères de Bretagne. 70 espèces y seront présentées : chauve-souris, sangliers, lièvres, lapins, cerfs, renards... N'y apparaîtront pas les mammifères marins. Chaque espèce fait l'objet d'une description, de deux à quatre pages, largement illustrées. Des éléments cartographiques y seront inclus. Ce livre, publié par la maison d'édition Locus Solus, de Loperhet (29), sera disponible prochainement en librairie au prix de 29 euros. www.locus-solus.fr

Source © Le Telegramme


Vous avez aimé cet article
Votre soutien à Nature Alerte 
nous est précieux il assure notre indépendance 
(Cliquez sur le bouton ci-dessous)
                                                                                                                                                                   




0 commentaires:

...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Rejoignez Nous

____________________
ou encore
____________________
ou encore

...

annonces

Rejoignez notre page Google +

Devenez Membre

Annonces

Les livres du Mois

Activité solaire/champ magnetique

Solar X-rays:

Geomagnetic Field:
>
Status
Status
 

Ce blog soutien Raoni

Ce blog soutien Raoni
cliquez sur l'image

Libellés/Tags

Alerte (4874) pollution (1054) inondation (538) Oceans (507) Hecatombes animales (473) Rechauffement (438) seisme (373) Insolite (345) rivieres (345) legislation (334) biodiversité (329) air (266) maree noire (260) eau (249) climat (237) Santé (232) deforestation (209) Extinction (200) volcan (193) intemperie (190) incendie (187) Mysteres (184) nucleaire (174) Eruption (168) Bilan (161) agriculture (159) justice (159) Mobilisation (157) La honte (155) Tempete (153) ce qu'on vous dit pas (147) Pesticide (146) gaz de schiste (146) bonnes nouvelles (145) conservation (128) secheresse (122) Tornade (108) accident (107) manifestation (102) Coup de chapeau (100) OGM (100) glissement de terrain (99) invasion (94) Typhon (90) evacuation (90) CO2 (89) coup de gueule (87) meteo (75) virus (72) Alergie (71) surpeche (65) catastrophe (62) sante (59) cyclone (54) economie (54) lac etang (53) famine (51) chimique (50) contamination (50) Coup de coeur (49) Evenement (49) record (48) cause animale (46) vague de froid (46) canicule (45) corruption (42) construction (40) Ouragan (38) appel (36) appel a l'aide (35) surconsommation (35) Urgence (34) lac étang (34) neige (34) sols (33) Intoxication (32) braconnage (31) epidemie (31) abeilles (30) alimentation (30) soleil (29) grippe aviaire (28) penurie (28) Orage (26) consommation (24) protection (24) pollution hertzienne (23) No comment (22) Scandale (22) pénurie (22) algues vertes (21) incroyable (21) vague de chaleur (21) acidification (20) Nitrate (19) PCB (19) science (19) biocarburant (18) Tsunami (17) decouverte (17) eutrophisation (16) algues rouges (15) censure (15) chikungunya (15) pollution sonore (15) Agenda (14) dechets nucleaires (14) energie renouvelable (14) sables bitumineux (14) ebola (13) elevage (13) gaspillage (12) ozone (12) clin d'oeil (11) mousson (11) petitions (11) politique (10) avalanche (9) Etat d urgence (8) grêle (8) incident (8) restriction (8) sauvegarde (8) Trombe (7) radiation (7) Décontamination (6) Methane (6) industrie (6) Chasse (5) crime (5) herbicides (5) hommage (5) mal-bouffe (5) plateforme (5) pollution plastique (5) techniques nouvelles (5) alimenation (4) dechets (4) disparus (4) geoingenierie (4) magnetisme terrestre (4) proces (4) animal (3) cop21 (3) espoir (3) glaciers (3) perturbateur endocrinien (3) silence (3) verglas (3) Eureka (2) Géopolitique environnementale (2) Nouvelles technologies (2) ah bon... (2) amiante (2) conflis (2) crue (2) cyanobacteries (2) dengue (2) eclipse (2) espace (2) gag (2) journée mondiale (2) malbouffe (2) projet de loi (2) pétrole (2) recolte (2) sinkhole (2) violence (2) zad (2) Elevage intensif (1) Finance (1) ONG (1) Recherche (1) Toxique (1) Tristesse (1) commerce (1) consultation public (1) contribution (1) effet d annonce (1) extrane(l)us (1) fuite (1) infraction (1) initiative (1) inovation (1) maree (1) massacre (1) naufrage (1) peche (1) police (1) pollution interieur (1) pollution lumineuse (1) prétexte (1) requin (1) saisi (1) sanitaire (1) securite (1) semences (1) semences paysannes (1) trafic (1) victoire (1) zika (1)

...

logo lamoooche annuaire rss
Fourni par Blogger.