mardi 8 septembre 2015
Vous avez probablement entendu parler de l'apparition étrange d'un cratère de plus de 30 mètres de diamètre dans la péninsule de Yamal en Sibérie dernièrement. L'info à l'époque était devenue virale.

Les adjectifs les plus souvent utilisés pour décrire ces apparitions insolites sont souvent emplis de mystères: géants, mystérieux, insensés, OVNI?. 


Et les scientifiques restaient jusqu'ici totalement "déconcertés." 


Il y a désormais une théorie étayée les concernant, et les nouvelles ne sont pas bonnes.Ils peuvent être du à la libération d'importantes quantités de gaz méthane provoquées par la fonte des sols gelés de la région. 


Selon un article paru dans le magazine Nature, l'air au fond des cratères contient actuellement des concentrations anormalement élevées de méthane, jusqu'à 9,6%. C'est ce qu'a relevé Andrei Plekhanov, archéologue au Centre scientifique d'études de l'Arctique à Salekhard, en Russie. Il rappelle que l'air en contient normalement seulement que 0,000179 %  . 


Le scientifique rappelle que pendant les étés exceptionnellement chauds de 2013 et 2014 dans le Yamal les températures relevées étaient de 5 degrés Celsius plus chaudes que la moyenne .  Ici le pergélisol dégèle extrement rapidement et les terres s'effondrent, libérant le méthane qui y est emprisonné depuis des millenaires en grande quantité.


Néanmoins Plekhanov a expliqué à la revue Nature que cette première conclusion n'est que préliminaire. Il aimerait la confirmer en étudiant et mesurant le méthane contenu dans l'air piégé à l'intérieur des murs du cratère. Une telle tâche, cependant, est extrêmement difficile à réaliser. " Les parois sont en train de fondre et de tomber dans le cratère, Vous pouvez entendre le sol tomber et l'eau s'écouler vers le fond. C'est effrayant. " 


La pression du gaz souterrain a probablement augmenté sous la chaleur, jusqu'à ce qu'elle soit suffisamment élevé pour repousser les couches supérieures jusqu'à leur effondrement a expliqué le géochimiste Hans-Wolfgang Hubberten de l'Institut Alfred Wegener en Allemagne, ajoutant qu'il n'a jamais vu une chose pareille. 


La fonte du pergélisol de Sibérie est une véritable bombe à retardement 


Deux cratères supplémentaires ont été récemment découvert en Sibérie, tous deux prés d'un important champ de gaz naturel. «Si une libération subite venait à toucher le champ de gaz de Bovanenkovskoye qui est à seulement 30 kilomètres d'ici, elle pourrait conduire à un grave accident. 


© Nature Alerte








Cet article accouplé à cette toute nouvelle découverte annonçant qu'un nouveau virus géant vieux de 30 000 a été extrait du pergélisol Sibérien et qu'il s'est même réveillé,  vraiment les dernières infos ne sont pas bonnes 

L'équipe de Jean-Michel Claverie et Chantal Abergel, à Marseille, publie ce matin dans les PNAS (la revue de l'Académie américaine des sciences) leur dernière découverte dans le sol gelé en permanence - le pergélisol - de Sibérie. Une quatrième sorte de virus géant, d'un genre jusqu'alors totalement inconnu.

Un virus déniché dans un échantillon de sol gelé depuis 30.000 ans fourni par les collaborateurs russes de l'équipe française qui regroupe des scientifiques du Laboratoire Information génomique et structurale (CNRS/Aix-Marseille Université), du laboratoire Biologie à grande échelle (CEA/Inserm/Université Joseph Fourier) et du Génoscope d'Evry, le Centre national de séquençage.

Le virus, inerte depuis 30.000 ans, a été réactivé par les chercheurs et s'est multiplié à sa manière habituelle, en parasitant une amibe. Ce nouveau venu de la famille des virus géants - géants car visibles à l'aide d'un simple microscope optique en raison d'une taille égale ou supérieure à 0,5 micron - porte désormais le nom de Mollivirus sibericum. Il prouve que les virus géants ne sont ni rares, ni uniformes.

Ce virus a la forme d'une coque oblongue d'environ 0,6 micron de long et dispose d'un génome de 650.000 paires de base codant pour plus de 500 protéines. Des protéines souvent différentes de celles de Pithovirus sibericum, un autre virus géant découvert par l'équipe de Claverie. De plus, à l'opposé de Pithovirus, qui n'a besoin que des ressources du cytoplasme de son hôte cellulaire pour se Les signataires de l'articlemultiplier, Mollivirus sibericum utilise le noyau cellulaire pour se répliquer dans l'amibe ce qui le rend aussi dépendant de son hôte que la plupart des "petits" virus.

L'équipe de Jean-Michel Claverie et de Chantal Abergel, à Marseille sur le campus de Luminy, participe à la compétition mondiale dans le domaine des virus géants curieusement découvert très récemment pour la raison paradoxale que les biologistes n'imaginaient pas qu'il puisse exister des virus aussi gros et dotés d'un patrimoine génétique aussi complexe. Elle possède à son actif de nombreuses découvertes dont j'ai donné un aperçu lors d'un reportage dans leur laboratoire publié dans Libération . Elle a notamment été impliquée dans la découverte de Mimivirus, en 2003, le premier des virus géants connus. Pas mimi comme mini ou mignon, mais comme virus qui mime les microbes. A la suite de cette découverte, elle s'est lancée dans la chasse aux virus géants, d'abord dans des sédiments marins, puis dans le pergélisol Sibérien, à l'occasion d'une coopération avec des scientifiques russes.  Après la famille des Megaviridae (Mimivirus), les Pandoraviridae (découverts en 2013) et le Pithovirus (décrit en 2014), Mollivirus sibericum relève d'une quatrième famille de virus géants, infectant les amibes du genre acanthamoeba.

UNE ALERTE DE SANTÉ PUBLIQUE

Génomes de Mollivirus et Pandoravirus

Pour dresser le portrait de Mollivirus, les chercheurs n'ont pas molli et utilisé toutes les techniques à leur disposition : génomique, transcriptomique, protéomique et métagénomique. Cette analyse en profondeur a dévoilé les traits et la stratégie du virus. Elle montre que Mollivirus sibericum est proche par certaines caractéristiques de son génome des types de virus courants parmi les pathogènes humains comme les Adénovirus, les Papillomavirus, ou les Herpesvirus. De son coté, Pithovirus se multiplie dans le cytoplasme, à la façon des Poxvirus, famille à laquelle appartient le virus responsable de la variole, officiellement éradiqué. 

Ce rapprochement avec des virus pathogènes pour l'espèce humaine - ils ne sont heureusement pas tous - incite les biologistes à lancer un avertissement. 

Sous l'effet du changement climatique provoqué par nos émissions de gaz à effet de serre, le dégel du pergélisol de Sibérie, du Canada et de l'Arctique va libérer des virus endormis depuis des dizaines de milliers d'années, voire plus. Mollivirus n'était présent qu'en très petite quantité dans l'échantillon de sol sibérien, et pourtant, il a pu se multiplier dès son dégel en présence d'amibes. Il serait finalement assez chanceux, comme disent les Québecois, qu'aucun d'entre eux ne soit, immédiatement ou après mutation, pathogène pour l'espèce humaine. L'équipe de Claverie a récupéré des échantillons de couches du sol sibérien formées il y a jusqu'à 1 million d'années et part à la recherche de virus encore plus anciens.


Source © sciences.blogs.liberation.fr

Scénario catastrophe d’infection

« En allant exploiter les régions arctiques on remue des couches de glaces qui n’ont pas bougé pendant des millions d’années. Tout va remonter à la surface, et vous amenez là des gens dans des zones désertiques depuis des millénaires qui vont être confinés sur des stations de forage. il  y a là effectivement tous les ingrédients d’un scénario catastrophe d’infection », alerte les chercheurs, incapables d’estimer le nombre de virus inconnus présents dans la région.


Les prochaines observations de la dangerosité du permafrost devraient conduire les scientifiques à forer plus bas, jusqu’à 600 ou 700 mètres. Pour la Terre aussi, le propre des grands secrets est d’être bien enfouis.


Vous avez aimé cet article
Votre soutien à Nature Alerte 
nous est précieux il assure notre indépendance 
(Cliquez sur le bouton ci-dessous)
                                                                                                                                                                   




0 commentaires:

...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Rejoignez Nous

____________________
ou encore
____________________
ou encore

...

annonces

Rejoignez notre page Google +

Devenez Membre

Annonces

Les livres du Mois

Activité solaire/champ magnetique

Solar X-rays:

Geomagnetic Field:
>
Status
Status
 

Ce blog soutien Raoni

Ce blog soutien Raoni
cliquez sur l'image

Libellés/Tags

Alerte (4874) pollution (1054) inondation (538) Oceans (507) Hecatombes animales (473) Rechauffement (438) seisme (373) Insolite (345) rivieres (345) legislation (334) biodiversité (329) air (266) maree noire (260) eau (249) climat (237) Santé (232) deforestation (209) Extinction (200) volcan (193) intemperie (190) incendie (187) Mysteres (184) nucleaire (174) Eruption (168) Bilan (161) agriculture (159) justice (159) Mobilisation (157) La honte (155) Tempete (153) ce qu'on vous dit pas (147) Pesticide (146) gaz de schiste (146) bonnes nouvelles (145) conservation (128) secheresse (122) Tornade (108) accident (107) manifestation (102) Coup de chapeau (100) OGM (100) glissement de terrain (99) invasion (94) Typhon (90) evacuation (90) CO2 (89) coup de gueule (87) meteo (75) virus (72) Alergie (71) surpeche (65) catastrophe (62) sante (59) cyclone (54) economie (54) lac etang (53) famine (51) chimique (50) contamination (50) Coup de coeur (49) Evenement (49) record (48) cause animale (46) vague de froid (46) canicule (45) corruption (42) construction (40) Ouragan (38) appel (36) appel a l'aide (35) surconsommation (35) Urgence (34) lac étang (34) neige (34) sols (33) Intoxication (32) braconnage (31) epidemie (31) abeilles (30) alimentation (30) soleil (29) grippe aviaire (28) penurie (28) Orage (26) consommation (24) protection (24) pollution hertzienne (23) No comment (22) Scandale (22) pénurie (22) algues vertes (21) incroyable (21) vague de chaleur (21) acidification (20) Nitrate (19) PCB (19) science (19) biocarburant (18) Tsunami (17) decouverte (17) eutrophisation (16) algues rouges (15) censure (15) chikungunya (15) pollution sonore (15) Agenda (14) dechets nucleaires (14) energie renouvelable (14) sables bitumineux (14) ebola (13) elevage (13) gaspillage (12) ozone (12) clin d'oeil (11) mousson (11) petitions (11) politique (10) avalanche (9) Etat d urgence (8) grêle (8) incident (8) restriction (8) sauvegarde (8) Trombe (7) radiation (7) Décontamination (6) Methane (6) industrie (6) Chasse (5) crime (5) herbicides (5) hommage (5) mal-bouffe (5) plateforme (5) pollution plastique (5) techniques nouvelles (5) alimenation (4) dechets (4) disparus (4) geoingenierie (4) magnetisme terrestre (4) proces (4) animal (3) cop21 (3) espoir (3) glaciers (3) perturbateur endocrinien (3) silence (3) verglas (3) Eureka (2) Géopolitique environnementale (2) Nouvelles technologies (2) ah bon... (2) amiante (2) conflis (2) crue (2) cyanobacteries (2) dengue (2) eclipse (2) espace (2) gag (2) journée mondiale (2) malbouffe (2) projet de loi (2) pétrole (2) recolte (2) sinkhole (2) violence (2) zad (2) Elevage intensif (1) Finance (1) ONG (1) Recherche (1) Toxique (1) Tristesse (1) commerce (1) consultation public (1) contribution (1) effet d annonce (1) extrane(l)us (1) fuite (1) infraction (1) initiative (1) inovation (1) maree (1) massacre (1) naufrage (1) peche (1) police (1) pollution interieur (1) pollution lumineuse (1) prétexte (1) requin (1) saisi (1) sanitaire (1) securite (1) semences (1) semences paysannes (1) trafic (1) victoire (1) zika (1)

...

logo lamoooche annuaire rss
Fourni par Blogger.