samedi 15 février 2014
Du fait de la pêche excessive, d’une réglementation trop laxiste et de la pollution, les populations de poissons ont connu un déclin considérable dans les eaux de la Turquie.

Autrefois riche dans les mers et les cours d’eau, la production de poissons de la Turquie connaît aujourd’hui un déclin considérable, victime des ambitions commerciales du pays et d’une réglementation laxiste.

La pêche excessive, les filets interdits et la pollution menacent cette industrie turque. La production d’anchois, qui représente près des deux-tiers des prises annuelles, a chuté de 28% en 2012, d’après l’Institut Statistique Turc.

Afin de refaire ses réserves, le gouvernement a interdit la pêche pendant l’été lorsque les poissons se reproduisent, et a déclaré qu’elle renforçait la surveillance. Mais il semble que ce soit déjà trop peu et trop tard.

Le nombre d’espèces commerciales dans les zones de pêche de la Turquie est passé de 30 dans les années 1960 à seulement 5 ou 6 

« Il y a vingt ans, vous plongiez la main dans l’eau et vous en sortiez un poisson, il y en avait tellement » se souvient Osman Korkmaz, un pêcheur de 53 ans qui pêchait dans le Détroit du Bosphore et dans la Mer Marmara.

Aylin Ulman, chercheur avec l’Université de Colombie Britannique pour le Projet Sea Around Us, a mené plus de 150 entretiens avec des pêcheurs turcs entre Mai et Juillet 2013 pour déterminer à quel point les pêcheries de la Turquie avaient changé.

Le nombre d’espèces commerciales dans les zones de pêche de la Turquie est passé de 30 dans les années 1960 à seulement 5 ou 6, d’après son étude, et les données de prises que la Turquie a fourni aux Nations Unies entre 1967 et 2010.

Une combinaison d’une population accrue, de trop de bateaux dotés d’une technologie avancée, de législations laxistes, d’une application encore plus laxiste de cette législation, et de données peu fiables sur les populations de poissons sont en cause, d’après la scientifique.

Istanbul à elle seule est passée d’un million d’habitants en 1950 à près de 17 millions aujourd’hui. Le nombre de bateaux de pêche a considérablement augmenté, alimenté par les subventions du gouvernement entre 1970 et 1980 visant à faire croître cette industrie jeune et peu sophistiquée en une flotte compétitive avec ses voisins Méditerranéens.

Aujourd’hui, près de 450 bateaux de pêche industriels – des bateaux de 40 à 60 mètres de long- et plus de 17 000 navires de pêche de petite échelle écument les eaux de la Turquie. Représentant 90% des prises totales du pays, la technologie du sonar a rendu les pêcheurs industriels parmi ceux les plus productifs au monde.

« Nous avons trois générateurs, deux treuils » a déclaré Temel Sengun, un pêcheur commercial d’anchois et d’autres poissons dans le Bosphore, en montrant des équipements d’une valeur de centaines de milliers de dollars.

« Notre sonar peut détecter les bancs de poissons à 10 kilomètres de distance et il n’y a pas de limite de profondeur ».

Mais la technologie à elle seule ne suffit pas pour garantir un revenu dans des eaux peuplées de trop de pêcheurs et d’un nombre insuffisant de poissons.

L’absence de système de quota, des sanctions trop laxistes pour la pêche illégale, et la chute des prix ont encouragé les pêcheurs à violer les règles.

Un responsable du ministère de l’agriculture a reconnu que le braconnage représentait un réel défi mais a déclaré que 65 000 inspections avaient été menées l’an dernier, et les réglementations ont été renforcées pour tenter d’enlever un peu de la pression qui pèse sur les réserves de poissons et d’aider les pêcheurs légaux.

« L’un des principaux objectifs est de faire augmenter les populations de poissons dans les mers de la Turquie » a déclaré le responsable, ajoutant que des études étaient en cours pour introduire de nouvelles espèces dans ses eaux.

Il a estimé que les exportations de poissons de la Turquie avaient atteint 475 millions de dollars au cours des onze premiers mois de 2013, principalement aux Pays-Bas, en Allemagne, en Italie, au Japon et en Grande-Bretagne, contre 413 millions de dollars l’année précédente.

Dans une tentative visant à réduire la flotte nationale de plus de 20 000 bateaux de pêche, le gouvernement a lancé un programme de rachat des bateaux des pêcheurs, mais il doit encore faire ses preuves. En Novembre, seulement 359 bateaux avaient été rachetés.

Source © Sandra BESSON

0 commentaires:

...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Rejoignez Nous

____________________
ou encore
____________________
ou encore

...

annonces

Rejoignez notre page Google +

Devenez Membre

Annonces

Les livres du Mois

Activité solaire/champ magnetique

Solar X-rays:

Geomagnetic Field:
>
Status
Status
 

Ce blog soutien Raoni

Ce blog soutien Raoni
cliquez sur l'image

Libellés/Tags

Alerte (4874) pollution (1054) inondation (538) Oceans (507) Hecatombes animales (473) Rechauffement (438) seisme (373) Insolite (345) rivieres (345) legislation (334) biodiversité (329) air (266) maree noire (260) eau (249) climat (237) Santé (232) deforestation (209) Extinction (200) volcan (193) intemperie (190) incendie (187) Mysteres (184) nucleaire (174) Eruption (168) Bilan (161) agriculture (159) justice (159) Mobilisation (157) La honte (155) Tempete (153) ce qu'on vous dit pas (147) Pesticide (146) gaz de schiste (146) bonnes nouvelles (145) conservation (128) secheresse (122) Tornade (108) accident (107) manifestation (102) Coup de chapeau (100) OGM (100) glissement de terrain (99) invasion (94) Typhon (90) evacuation (90) CO2 (89) coup de gueule (87) meteo (75) virus (72) Alergie (71) surpeche (65) catastrophe (62) sante (59) cyclone (54) economie (54) lac etang (53) famine (51) chimique (50) contamination (50) Coup de coeur (49) Evenement (49) record (48) cause animale (46) vague de froid (46) canicule (45) corruption (42) construction (40) Ouragan (38) appel (36) appel a l'aide (35) surconsommation (35) Urgence (34) lac étang (34) neige (34) sols (33) Intoxication (32) braconnage (31) epidemie (31) abeilles (30) alimentation (30) soleil (29) grippe aviaire (28) penurie (28) Orage (26) consommation (24) protection (24) pollution hertzienne (23) No comment (22) Scandale (22) pénurie (22) algues vertes (21) incroyable (21) vague de chaleur (21) acidification (20) Nitrate (19) PCB (19) science (19) biocarburant (18) Tsunami (17) decouverte (17) eutrophisation (16) algues rouges (15) censure (15) chikungunya (15) pollution sonore (15) Agenda (14) dechets nucleaires (14) energie renouvelable (14) sables bitumineux (14) ebola (13) elevage (13) gaspillage (12) ozone (12) clin d'oeil (11) mousson (11) petitions (11) politique (10) avalanche (9) Etat d urgence (8) grêle (8) incident (8) restriction (8) sauvegarde (8) Trombe (7) radiation (7) Décontamination (6) Methane (6) industrie (6) Chasse (5) crime (5) herbicides (5) hommage (5) mal-bouffe (5) plateforme (5) pollution plastique (5) techniques nouvelles (5) alimenation (4) dechets (4) disparus (4) geoingenierie (4) magnetisme terrestre (4) proces (4) animal (3) cop21 (3) espoir (3) glaciers (3) perturbateur endocrinien (3) silence (3) verglas (3) Eureka (2) Géopolitique environnementale (2) Nouvelles technologies (2) ah bon... (2) amiante (2) conflis (2) crue (2) cyanobacteries (2) dengue (2) eclipse (2) espace (2) gag (2) journée mondiale (2) malbouffe (2) projet de loi (2) pétrole (2) recolte (2) sinkhole (2) violence (2) zad (2) Elevage intensif (1) Finance (1) ONG (1) Recherche (1) Toxique (1) Tristesse (1) commerce (1) consultation public (1) contribution (1) effet d annonce (1) extrane(l)us (1) fuite (1) infraction (1) initiative (1) inovation (1) maree (1) massacre (1) naufrage (1) peche (1) police (1) pollution interieur (1) pollution lumineuse (1) prétexte (1) requin (1) saisi (1) sanitaire (1) securite (1) semences (1) semences paysannes (1) trafic (1) victoire (1) zika (1)

...

logo lamoooche annuaire rss
Fourni par Blogger.