mardi 30 septembre 2014
Depuis lundi 29 septembre au matin, les affrontements ont repris entre gendarmes mobiles et opposants au projet de barrage de Sivens. Il y a eu au moins deux blessés parmi les opposants.

Le pas fatigué, ou d’une allure plus décidée, les cheveux parfois enturbannés dans des rubans multicolores pour les femmes, des garçons lunettes de motard sur le front, masques pour se protéger des gaz lacrymogènes autour du cou ou au poignet, le visage peint pour certains et d’autres toujours avec un nez rouge, des opposants  allaient et et venaient, en grappes, regagnant ou revenant de la « ligne de front » ce lundi 29 septembre en fin de matinée à Sivens. 

Aux abords de ce qui était la zone humide du Testet,  là ou hier se dressaient des arbres et aujourd’hui se dessine une plaine mal dégrossie, le site a repris ses airs de champ de bataille : monticules de terre en plein champs, surmontés de croix mortuaires, pneus calcinés, tranchées creusées sur la route, longs rubans plus ou moins dense de gardes mobiles en tenue de combat déployés dans les grandes étendues d’herbe face à des jeunes en tee-shirt (certains cagoulés) assis, tentant de les entreprendre (« Vous êtres mal payés, et vous faites ça pour des qui s’en mettent plein les poches »), puis reculant quand, sporadiquement, une salve de gaz lacrymogène part et de sourdes détonations envahissent l’espace sonore (grenades assourdissantes ?)…

Les affrontements du matin ont fait deux blessés chez les opposants

La bataille a repris aux environ de 7 h quand des gardes mobiles (dans au moins  sept fourgons, et des véhicules militaires) se sont présentés sur le site. Les « zadistes » (les opposants qui occupent le site devenu pour eux « zone à défendre ») avaient disposé des véhicules sur la route pour empêcher la progression des forces de l’ordre. Vers 7 h 30, les gendarmes mobiles ont, selon les opposants, procédé à des tirs de gaz lacrymogène et brisé les vitres de plusieurs voitures pour s’ouvrir le passage. Une personne au moins a été blessée au visage par des éclats de verre. Une autre a été touchée par un tir de flashball, s’est écroulée et selon nos informations aurait été évacuée par les gendarmes puis prise en charge par les services de secours pour être conduite aux urgences. Ben Lefetey, porte-parole du collectif pour la Sauvegarde de la zone humide du Testet, indiquait que « plusieurs personnes ont été blessées » dont une par des « éclats de verre au visage ». La gendarmerie, tout en confirmant le tir de flash ball a démenti qu’il y ait eu un blessé, selon le journal le Monde.

Le campement des « zadistes » à « Gazad » détruit

Une fois montré patte blanche (contrôle de la carte de presse, il y en aura plusieurs autres) auprès des forces de l’ordre ont pouvait vérifier sur les coups de midi que dans la partie contrôlée par les gendarmes mobiles  le campement de « Gazad », où les « zadistes » avaient maintenu tentes, caravane et matériel de camping, a été « nettoyé ». Un petit Bull à la pointe de sa lame a repoussé matelas, fauteuils, pancartes, vélo, pour en faire un tas de bonne taille qui va bientôt être brulé, d’où un panache de fumée noire qui monte au ciel à la mi-journée. Un gradé félicite ses troupes pour le travail de la matinée – « Il y a eu du dynamisme, de l’engagement » - , des hommes arrivent avec des packs d’eau, la plupart de gendarmes s’apprêtent à manger, l’un reste à proximité d’une caravane dans laquelle se trouvent sept zadistes (bientôt six, une jeune femme va bientôt renoncer à rester) : ces opposants ne peuvent plus mettre un pied au dehors de la caravane, confient s’être « retrouvés acculés là » au moment des affrontements du matin, expliquent que ça a été violent « avec un femme assez âgées carrément jetée dans le fossé ». Un peu plus loin, un responsable de l’escadron a au téléphone quelqu’un d’ERDF qui a « comptabilisé pour 15 000 € de dégâts ». Le chef d’escadron ou un autre annonce que « on va faire sauter deux bonbonnes de gaz qu’ils avaient mis pour nous piéger ». Des démineurs sont à l’œuvre, deux photographes et un caméraman de la gendarmerie se mettent en place et immortaliser l’explosion (et les deux petits panaches de fumée). Un gendarme fait état de l’utilisation par les opposants le matin même de « bouteilles d’essence « , un autre qui, porte le ravitaillement à ses hommes postés de place en place sur la petite route qui longe le site, estime à encore « une bonne centaine » le nombre de zadistes présents. Les gendarmes semblent être, eux, plus de 150. Quand on arrive à l’entrée du chantier ou un pont fragilisé fait crainte aux forces de l’ordre que les engins ne puissent plus passer, on voit accrochés dans les arbres deux jeunes emmaillotés dans un filet, quelques sacs à portée de main, une bouteille d’eau entre les jambes ». Quand les engins de chantier se présenteront, eux aussi seront un obstacle. « On tiendra » assurent ils tout en relatant leur matinée quand « plein de copains ont tenté de faire face, mais maintenant ils ont été repoussés ». Un autre « zadiste » est encore dans un arbre, le seul debout au cœur du chantier, que les opposants appellent tous le mirador.

La gendarmerie « sécurise » pour permettre le « décapage » à partir du 30 septembre

Ce lundi en fait, aucun engin ne va finalement se présenter pour reprendre une activité sur le chantier. La gendarmerie a visiblement eu pour mission de « sécuriser le site » (en évacuer les « zadistes ») pour que mardi commencent une nouvelle phase de travaux dans le périmètre du projet de barrage, à savoir le « décapage ». Après le déforestage, il s'agit d'intervenir sur le terrain en profondeur (0,5 à 3 m de profondeur). Dans le calendrier des travaux, cette phase devait commencer le 6 octobre. Cependant, un arrêté préfectoral l'autorisant ayant été affiché le 12 septembre, le démarrage du décapage dès cette semaine semble licite.

La « Métairie neuve » cernée par les gendarmes en milieu d’après-midi

Pour quitter le front de Sivens, en début d’après midi, il faudra à nouveau passer par la procédure de vérification de la carte de presse. Sur le retour on verra encore un zadiste tenter d’offrir aux gendarmes « quelques feuilles de menthe » et on cheminera un temps avec deux jeunes filles en train de s’interroger : peuvent elle « porter plainte » contre ces gendarmes qui les ont malmenées le matin même ? Elles n’ont « pas pu relever le numéro de leur véhicule, vu qu’il y avait les gaz lacrymogènes » et concluent que non. Parce que « c’est la guerre ».

En milieu d’après midi on apprenait que les gendarmes avaient entrepris de cerner la « Métairie neuve », un bâtiment proche du chantier, à Sivens, où une partie des opposants ont aussi pris leurs quartiers. En procédant à nouveau à des tirs de gaz lacrymogène.

Source © Thierry Tchukriel/ le tarn libre


0 commentaires:

...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Rejoignez Nous

____________________
ou encore
____________________
ou encore

...

annonces

Rejoignez notre page Google +

Devenez Membre

Annonces

Les livres du Mois

Activité solaire/champ magnetique

Solar X-rays:

Geomagnetic Field:
>
Status
Status
 

Ce blog soutien Raoni

Ce blog soutien Raoni
cliquez sur l'image

Libellés/Tags

Alerte (4874) pollution (1054) inondation (538) Oceans (507) Hecatombes animales (473) Rechauffement (438) seisme (373) Insolite (345) rivieres (345) legislation (334) biodiversité (329) air (266) maree noire (260) eau (249) climat (237) Santé (232) deforestation (209) Extinction (200) volcan (193) intemperie (190) incendie (187) Mysteres (184) nucleaire (174) Eruption (168) Bilan (161) agriculture (159) justice (159) Mobilisation (157) La honte (155) Tempete (153) ce qu'on vous dit pas (147) Pesticide (146) gaz de schiste (146) bonnes nouvelles (145) conservation (128) secheresse (122) Tornade (108) accident (107) manifestation (102) Coup de chapeau (100) OGM (100) glissement de terrain (99) invasion (94) Typhon (90) evacuation (90) CO2 (89) coup de gueule (87) meteo (75) virus (72) Alergie (71) surpeche (65) catastrophe (62) sante (59) cyclone (54) economie (54) lac etang (53) famine (51) chimique (50) contamination (50) Coup de coeur (49) Evenement (49) record (48) cause animale (46) vague de froid (46) canicule (45) corruption (42) construction (40) Ouragan (38) appel (36) appel a l'aide (35) surconsommation (35) Urgence (34) lac étang (34) neige (34) sols (33) Intoxication (32) braconnage (31) epidemie (31) abeilles (30) alimentation (30) soleil (29) grippe aviaire (28) penurie (28) Orage (26) consommation (24) protection (24) pollution hertzienne (23) No comment (22) Scandale (22) pénurie (22) algues vertes (21) incroyable (21) vague de chaleur (21) acidification (20) Nitrate (19) PCB (19) science (19) biocarburant (18) Tsunami (17) decouverte (17) eutrophisation (16) algues rouges (15) censure (15) chikungunya (15) pollution sonore (15) Agenda (14) dechets nucleaires (14) energie renouvelable (14) sables bitumineux (14) ebola (13) elevage (13) gaspillage (12) ozone (12) clin d'oeil (11) mousson (11) petitions (11) politique (10) avalanche (9) Etat d urgence (8) grêle (8) incident (8) restriction (8) sauvegarde (8) Trombe (7) radiation (7) Décontamination (6) Methane (6) industrie (6) Chasse (5) crime (5) herbicides (5) hommage (5) mal-bouffe (5) plateforme (5) pollution plastique (5) techniques nouvelles (5) alimenation (4) dechets (4) disparus (4) geoingenierie (4) magnetisme terrestre (4) proces (4) animal (3) cop21 (3) espoir (3) glaciers (3) perturbateur endocrinien (3) silence (3) verglas (3) Eureka (2) Géopolitique environnementale (2) Nouvelles technologies (2) ah bon... (2) amiante (2) conflis (2) crue (2) cyanobacteries (2) dengue (2) eclipse (2) espace (2) gag (2) journée mondiale (2) malbouffe (2) projet de loi (2) pétrole (2) recolte (2) sinkhole (2) violence (2) zad (2) Elevage intensif (1) Finance (1) ONG (1) Recherche (1) Toxique (1) Tristesse (1) commerce (1) consultation public (1) contribution (1) effet d annonce (1) extrane(l)us (1) fuite (1) infraction (1) initiative (1) inovation (1) maree (1) massacre (1) naufrage (1) peche (1) police (1) pollution interieur (1) pollution lumineuse (1) prétexte (1) requin (1) saisi (1) sanitaire (1) securite (1) semences (1) semences paysannes (1) trafic (1) victoire (1) zika (1)

...

logo lamoooche annuaire rss
Fourni par Blogger.